Historique

Après, une longue expérience dans les arts martiaux, je souhaiterais aujourd'hui, enseigner ces disciplines, auprès de différents publics. Les arts martiaux, du point de vue purement philosophique, transcendent les valeurs fondamentales et indispensables pour favoriser le vivre ensemble (l'écoute de l'éducateur et des partenaires, la ponctualité, l'hygiène, la politesse, le respect, la modestie, la tolérance).

Fort de ces précédents, il m'est apparu pertinent, original et novateur de mettre en place un club enseignant les arts martiaux avec une telle approche.L'intérêt principal étant de faire découvrir les arts martiaux à un public novice en les rendant accessibles au plus grand nombre.Il me semble fondamental de proposer avant tout une approche éducative et ludique des arts martiaux. Le combat pour le combat ne présente aucun intérêt : l'approche éducative doit permettre la transmission de valeurs indispensables au bien vivre ensemble. Ici la logique profondément socialisante est privilégiée.

L'approche ludique sous-entend l'idée que le pratiquant doit avant tout considérer l'art martial comme un moyen de plaisir et d'épanouissement à travers le jeu. Ce dernier particulièrement chez les jeunes enfants est un instrument efficace et pertinent d'apprentissage.Ainsi, la relation maître- élève au sens traditionnel du terme n'est pas retenue.

L'élève ne saurait être le simple disciple qui exécute, et l'enseignant un maître qui connaît les techniques.

Si une certaine technicité inhérente aux arts martiaux est demandée, elle n'est pas à tout prix recherchée. En effet, une grande liberté est laissée au pratiquant quant à l'utilisation de telle ou telle gestuelle. Le pratiquant n'est pas tenu d'imiter une gestuelle prédéterminée, tout en retenant des gestes ou des techniques de base.

Enfin, je souhaiterais par le biais de cette action, proposée une approche moins classique et moins conventionnelle que celle qui prévaut au sein des clubs. Afin de ne pas tomber dans une routine risquant de décourager certains pratiquants, il serait fort intéressant de développer la pratique en même temps, de plusieurs techniques empruntées à différents arts martiaux. La notion de loisir transcende toute idée de compétitivité, dont le seul but est de renforcer la condition physique, la confiance en soi et un équilibre entre le corps et l'esprit. Enfin, et plus que jamais, inscrire ce club dans la pérennisation apparaît comme une nécessité fondamentale. Pour ce faire, une formation en direction des jeunes tant sur le plan du fonctionnement associatif que sur celui de la transmission à la fois de cette approche martiale et des valeurs qui la transcendent est indispensable.

 

Objectifs :

- Apprendre à mieux se connaître.

- Apprendre la maîtrise de soi.

- Développer la confiance et l'estime de soi.

- Apprendre à gérer une situation de stress.

- Apprendre à réagir en cas d'agression.

- Promouvoir l'activité sportive comme source de bien-être.

- Retrouver et/ou entretenir la condition physique.

- Proposer une activité sportive adaptée à chacun des adhérents.

- Développer l'entraide et la solidarité.

- Promouvoir les principes de l'éthique dans le sport.

 

                                                                                                                                   Djillali, l’entraîneur