La Boxe Mixte Martiale

 

C’est le précieux conseil donné par un Maître Instructeur au cours d’un stage réunissant des ceintures noires appartenant à différentes disciplines qui me donnera l’idée quelques années plus tard de développer la Boxe Mixte Martiale.

 

Il expliquera devant un public attentif et manifestement acquis à sa cause que si nous étions sûrement les meilleurs dans nos disciplines face aux élèves dans l’enceinte d’un dojo, il n’en demeure pas moins que dans la rue « nous ne valions pas grand-chose » L’idée fondamentale qu’il développera est  celle de la combinaison de différents arts martiaux pour n’en faire qu’un.

 

Cette construction m’apparaîtra très vite extrêmement  pertinente.

 

A y regarder de plus près, aucun système martial n’est totalement satisfaisant. 

 

Dans ce contexte, la combinaison de plusieurs techniques de base empruntée à différents arts martiaux (Self défence, lutte, judo, JJB) et la boxe pieds poings (Kick Boxing, Muay-Thaï permet une pratique efficace et complète.

 

De plus, cette approche laisse une grande liberté au pratiquant de choisir telle technique plutôt que telle autre tout en imposant son propre style …

 

Plus important encore, cette pratique martiale s’inscrit dans une logique gestuelle,  en faisant de la connaissance et de l’intériorisation à une éthique, une condition qui transcende la pratique des arts martiaux.

 

En effet, tout art martial ne peut avoir d’efficacité qu’à la condition qu’il soit d’abord pensé avec l’esprit et le cœur avant de l’être avec les poings et les pieds. Sans oublier que le plus méritant est celui qui fait de l’exemplarité du comportement et de  l’intégrité morale des qualités incontournables dans la pratique des arts martiaux.

 

La richesse de cette approche martiale naît de la rencontre entre différentes pratiques n’est pas sans rappeler les valeurs universelles de la vie, qui invitent chacun de nous à la découverte de l’autre et au respect de ses convictions. 

 

Enfin  et surtout je manquerais à tous mes devoirs si je ne m'obligeais pas à partager la sagesse et les enseignements des arts martiaux.

 

Je me dois aussi de remercier tous ceux qui par leurs enseignements m’ont éclairé sur le sens utile et profond des arts martiaux. 

                                                                                                     

                                                                                                         DJILLALI